Archives par étiquette : sacré

Colloque 2015: Rire et religions

Colloque annuel de l’AFSR avec l’IEEL

organisé par Frédéric Gugelot et Paul Zawadzki

2 et 3 février 2015

Lundi 2 février : EHESS, amphithéâtre François Furet, 105 bd. Raspail, 75007 Paris
Mardi 3 février : Institut européen Emmanuel Levinas, 6 bis rue Michel Ange, 75016 Paris

Télécharger le bulletin d’inscription au colloque.

Télécharger le programme du colloque.

Depuis quelques années, les usages du rire font l’objet d’analyses renouvelées qu’il s’agisse des historiens ou des philosophes, des anthropologues, des ethnologues ou par exemple des  critiques littéraires. Tout se passe comme si son expérience, ses formes aussi bien que ses fonctions  se trouvaient aujourd’hui réinterrogées.

Cette multiplication des textes universitaires est souvent concomitante avec une actualité à forte charge émotionnelle et polémique, qu’il suffise de nommer l’affaire des « caricatures de Mahomet » ou encore les spectacles récents de Dieudonné. Mais au-delà de l’immédiateté, la question du rire engage probablement le travail d’une société sur elle-même, ouvrant des perspectives historiques et anthropologiques plus profondes. D’ailleurs, les textes sur le rire  jalonnent la modernité européenne, songeons ne serait ce qu’à Shaftesbury, Hutcheson, Baudelaire, Freud, Bergson, Jankelevitch, Berl, Kolakowski et tant d’autres. Dès les XVIIe-XVIIIe siècles, s’élaborent des oppositions (rire/fanatisme…) ou des distinctions entre différents types de rire (raillerie agressive/joyeuse hilarité…).

Ce colloque de l’AFSR noué autour du thème « Rire et religion »  se donne pour ambition de jeter un pont entre les analyses classiques et les tentatives récentes visant à cerner les enjeux politiques et moraux du rire dans les sociétés contemporaines. Sans doute insiste-t- on beaucoup aujourd’hui sur le rire  critique, « dérangeant » et  libérateur ou sur un rire « désacralisant ». En contrepoint, Hobbes nous rappelle pourtant aussi le rire de « supériorité ». Il est des rires de subversion  mais aussi des rires de la domination. Ainsi dans les controverses religieuses, le rire est aussi une arme. Plus largement, dans son ambivalence, le rire semble entretenir un lien avec la violence qu’il s’agisse de la domestiquer ou de l’exercer. Il est une arme contre le pouvoir, mais parfois aussi une arme du pouvoir.

Le titre « rire et religions » ne doit pas faire oublier la surcharge sémantique pesant sur le mot « rire ». Les auteurs des communications seront immanquablement confrontés à la nécessaire  problématisation du lien entre le rire et l’humour, le comique, et plus lointainement sans doute l’ironie ou encore l’enthousiasme, deux notions problématisées de manière contrastée  par les Lumières en même temps que celle d’humour.  Parmi les thèmes que l’AFSR aimerait  aborder à l’occasion de ce colloque, signalons de manière non exhaustive :

  • Rire et modernité religieuse ; rire et distance réflexive.
  • Rire et transgression ; rire et morale ; sacrilège, blasphème, tabous etc.
  • Rire et violence ; rire et persécution ; rire et controverse
  • Le rire dans les pratiques, cultes, rites religieux, rire et possession

LUNDI 2 FEVRIER 2015
9h Ouverture Pierre-Cyrille Hautcoeur, Président de l’EHESS
Mot de bienvenue par Céline Béraud, Présidente de l’AFSR
Introduction par Frédéric Gugelot (Univ. de Reims ; CéSoR) et Paul Zawadzki (Univ. Paris 1 ; GSRL ; IEEL)

9h30-12h30 : Le rire de libération, le rire de domination
Président : Heinz Wismann (EHESS)

  • Armand Abecassis (Univ. Michel de Montaigne-Bordeaux 3 ; IEEL) : « Le rire comme libération du tragique ».
  • Nicolas Martin-Granel, (Équipe Manuscrits francophones du Sud, ITEM-CNRS) : « Du rire apocalyptique au Congo ».
  • Éric Marty (Univ. Paris-Diderot/IUF) : « Genet, rire, sacré et domination ».

Débat-pause

  • Gérard Rabinovitch (CNRS ; IEEL) : « Humour n’est pas sarcasme ».
  • Paolo Luigi Branca (Université catholique de Milan): « L’humour arabo-islamique ».

12h30: Assemblée générale de l’AFSR

14h30-16h: Blasphèmes, caricatures, droit
Présidente : Rita Hermon Belot (EHESS, CéSoR)

  • Elie Guerrero (Univ. de Pau et des Pays de l’Adour) : « Laïcité et protection du sentiment religieux : la question de la répression pénale du blasphème en France ».
  • Camille Viennot (Univ. Paris Ouest-Nanterre) : « L’humour et les infractions de presse ».

Débat-pause

16h15-18h: Blasphèmes, caricatures, droit (suite)

  • Frédérique Dervieux – Isabelle Saint-Martin (EPHE, HISTARA) : « Le rire comme stratégie anticléricale à la fin du XIXe s ».
  • Laurent Bihl (Univ. Paris 1) : « Les caricatures antiprotestantes à la Belle Époque ».
  • Cátia Tuna (CEHR – UCP et Université de Lisbonne) : « Chanter, critiquer et rire: le Fado comme sarcasme anticlérical et ironie de l’univers dévotionnel catholique (1890 – 1910) ».

Débat

MARDI 3 FEVRIER 2015
9h30-11h: Rire à Sparte, Athènes ou Jérusalem
Président : Dominique Iogna-Prat (EHESS, CéSoR)

  • Avigail Ohali, (Univ. Paris 3) : « Le rire des sages. Affirmation de soi et auto dérision des rabbins de l’antiquité ».
  • Adrien Delahaye (Univ. de Caen, Centre Michel de Bouard) : « Rire encadré, rire débridé dans une société présumée austère. Le burlesque et le grotesque dans la culture visuelle des Spartiates ».
  • François Dingremont (EHESS) : « Le rire inextinguible des dieux homériques ».

Débat-pause

11h10-12h45: Ironies, parodies
Présidente : Séverine Mathieu (Univ. Lille 2 ; GSRL)

  • Jean Baumgarten (CNRS- CRH/EHESS) « Les jeux de Purim (Purim-Shpiln) : Rire et renversement parodique dans la société ashkénaze (XVIe -XVIIe siècles) ».
  • Andrzej Leder (IFiS-PAN ; IEEL) : « Du prêtre et du bouffon ».
  • Bruno Roche (Institut Claude Longeon, Saint-Étienne, IHPC – UMR 5037) : « Entre ironie et onirisme, les deux pôles du rire libertin ».

Déjeuner

14h-15h: Ironies, parodies (suite)

  • Marisa Ribeiro Soares (Univ. Paul Valéry Montpellier III, RIRRA 21) : « Le clown sacré, l’homme du contraire : transgression par le rire ».
  • Morvan Lallouet (Sciences Po) : « La prière-punk des Pussy Riots et la constitution d’un scandale dans la Russie contemporaine ».

15h30-17h30: Rires et rites
Présidente : Sophie Nizard (CéSoR)

  • Lionel Obadia (Univ. Lumière Lyon 2, LARHRA) : « Rires religieux et dans la religion : réflexions à partir d’un terrain himalayen (bouddhisme – chamanisme) ».
  • Nathalie Gauthard (Univ. de Nice-Sophia Antipolis, LIRCES) : « Atsara, le ‘maître-moqueur’ du bouddhisme tibétain ».
  • Alice Costa Macedo (Univ. de São Paulo) : « Rire et esprit dans les rituels de possessions afro-brésiliens ».

A l’issue du colloque, un pot réunira intervenants et participants à l’Institut européen Emmanuel Levinas. Il sera l’occasion de célébrer le prix de thèse de l’AFSR remis cette année à Sara Teinturier et Mayyada Kheir.

Avec le soutien du :

  • Centre d’Études et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHIC- EA 2616), Université de Reims Champagne-Ardenne, UFR LSH,
  • Centre d’études en Sciences sociales du Religieux (CéSoR-EHESS),
  • Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL-EPHE, UMR 8582) et de l’École des hautes études en sciences sociales.

Inscription : afsr@afsr.cnrs.fr – informations : www.afsr.cnrs.fr

Télécharger le bulletin d’inscription au colloque.

Conditions : entrée gratuite pour les membres de l’AFSR à jour de cotisation ;
pour les non-adhérents : 15 euros /étudiants et demandeurs d’emploi : 10 euros.

Colloque 2010: Politiques de l’âme

Colloque annuel de l’AFSR

organisé par Denis Pelletier et Paul Zawadzki

1 et 2 février 2010

Site CNRS Pouchet, 59-61 rue Pouchet, 75

La notion d’âme, telle qu’elle s’était développée dans les traditions juive, chrétienne et musulmane en mettant l’accent sur son triple caractère d’âme spirituelle, personnelle et immortelle, s’est trouvée confrontée entre la seconde moitié du XVIIIe et le XIXe siècle à une série de déplacements et de remises en cause que l’on peut organiser sous quatre rubriques principales…

Lundi 1 février 2010

9h :    Ouverture par Sophie Nizard, Présidente de l’AFSR

Introduction par  Denis Pelletier (EPHE-GSRL) et  Paul Zawadzki (Paris I-CERSES)

 

9h30 -12h : For intérieur et retrait de l’âme 

Sous  la présidence de Claude Langlois (EPHE)

  • Hubert Bost (EPHE), Contrainte théologico-politique et droits de l’âme
  • Philippe Portier (EPHE-GSRL), Généalogies du for intérieur
  • Sandra Houot (Paris 3), Le scrupule : quand l’affect interroge la ritualité religieuse

12h-13h : Assemblée générale de l’AFSR

14h30-17h30 : Théologie, philosophie, technique

Sous  la présidence de Frédéric Gugelot  (CEIFR, Université de Reims)

  • Guillaume Cuchet (Univ. Lille 3), Entre théologie et psychologie : le statut de l’âme dans les « philosophies religieuses » du Second Empire
  • Claude Langlois (EPHE),Thérèse de Lisieux et l’histoire d’une âme
  • Jean-Pierre Laurant (GSRL),SOS corps astral
  • Muriel Berthou Crestey (Bordeaux III), La photographie de l’âme
  • François Weiser (doctorant, GSRL), Existe-t-il une âme à l’âge scientifique ? l’âme au crible de la démythologisation bultmannienne

 À 18 heures, un pot réunira intervenants et participants

Mardi 2  février 2010

9h 15-13h : Les visages de Psyché : psychologie, psychiatrie, psychanalyse

Sous la présidence d’Agnès Antoine (sous réserve)

  • Pierre-Henri Castel (CNRS-CESAMES), La « faiblesse de la volonté » : entre pathologie et politique, 1848-1900
  • Tiago Pires Marques (Univ. de Lisbonne),Mystique sacrée et mystique profane: réception médicale, religieuse et littéraire de la psychopathologie au Portugal (1900- 1940)
  • Agnès Desmazières (post-doc, GSRL), La psychanalyse au service de la démocratie. Santé mentale et culpabilité collective en contexte de guerre froide
  • Athéna Peglidou (Université d’Athènes), « Mais finalement qui gère l’âme »: confrontation des paroles hybrides et des pratiques dans la psychiatrisation de la possession dans l’Orthodoxie Grecque contemporaine

 14h 30-17h30 : Figures, retours, métaphores

Sous la présidence de Sophie Nizard (Université Marc Bloch – Strasbourg/CEIFR)

  • Jean-François Dortier (Revue Sciences Humaines), L’éternel retour de l’âme
  • Clélia Van Lerberghe (FNRS, Bruxelles), Pour une « politique apolitique » de l’âme selon Jan Patočka
  • Christophe Pons (MMSH), L’âme, le corps et l’esprit des mort-nés d’Occident.  Sur la récente invention d’un statut d’existant humain
  • Catherine Leclercq (post doc., IEP), Se désengager en « gardant son âme ». La construction d’un « communisme à soi » chez les ex-militants du PCF
  • Stéphane François (Paris), Julius Evola, l’âme et la race de l’esprit

 Discussion générale

Religions en Questions: Françoise Champion, Sophie Nizard, Paul Zawadski (dirs.), « Le sacré hors religions »

Collection-ChampionetalLE SACRÉ HORS RELIGIONS
Sous la direction de Françoise Champion, Sophie Nizard, Paul Zawadski

A partir de la distinction posée par Durkheim entre sacré et profane, cet essai pluridisciplinaire tente de repérer dans nos sociétés laïques contemporaines des formes modernes de religiosité : les notions de sens, de symbole, d’absolu, ne sont-elles pas autant de nouvelles divinités créées pour se substituer aux anciennes ?

ISBN : 978-2-296-04695-5 – janvier 2008 – 282 pages – 26,5 € – épuisé.

Trouver l’ouvrage dans le catalogue SUDOC