Archives par étiquette : Etats-Unis

Colloque 2014: Le religieux dans les sciences sociales en France: une légitimité problématique

Colloque annuel de l’AFSR

organisé par Céline Béraud, Bruno Duriez, Béatrice de Gasquet

 3 et 4 février 2014

CNRS Site Pouchet, 59-61 rue Pouchet, 75017 Paris

 

LUNDI 3 FEVRIER
Matin (9h-­12h)

Accueil (Céline Béraud, présidente de l’AFSR)

Céline Béraud (Université de Caen / IUF) :Introduction du colloque

Quelle(s) place(s) pour la sociologie des religions ?
Présidente :Rita Hermon-Belot (EHESS / CEIFR)

  • Baptiste Coulmont (Université Paris 8 / CRESSPA) et Olivier Martin (Université Paris Descartes / CERLIS) : La place du religieux dans les doctorats. Qualifications et recrutements en sociologie.
  • Béatrice de Gasquet (Université Paris Diderot / URMIS) : Le fait religieux dans le canon sociologique: une analyse des maquettes de licence dans les universités françaises.
  • Pierre Lassave (CEIFR) : Le groupe de sociologie des religions en questions (1954­-1993).
  • Bruno Duriez (CNRS / CLERSÉ) : La sociologie dans ou sur la religion ? La déconfessionnalisation de l’AFSR.

12 heures-­13 heures :Assemblée générale de l’association

(Photo de Séverine Mathieu)

Béatrice de Gasquet

13h- 14h30 : Déjeuner

Après-­midi (14h30-­18h)

Le religieux comme spécialisation dans les sciences sociales
Président :Frédéric Gugelot (Université de Reims / CEIFR)

  • Amandine Barb (Université Paris-Est Créteil / CERI) : La religion, un objet d´étude négligé par la science politique ?État des lieux comparé France-­États-­Unis.
  • Guillaume Cuchet (Université Paris-Est Créteil / IUF) : L’histoire religieuse contemporaine :impressions soleil couchant ou recomposition de la discipline ?
  • Jean-Pascal Gay (Université de Strasbourg / CARE) :Histoire religieuse de la période moderne en France. Enjeux d’une périphérisation.
  • Isabelle Saint-Martin (EPHE / Histara) : Histoire de l’art et sciences des religions : fécondité d’un mésamour.
  • Lionel Obadia (Université Lyon 2) : De l’hégémonie à l’étiolement : l’anthropologie historique et comparée des religions dans les milieux académiques français.

18 h Cocktail

 

MARDI 4 FEVRIER

Matin (9h-­12h)

Président :Guy Michelat (CNRS, Cevipof)

Religion, objet sensible ?

  • François Héran (INED) : La lente percée du religieux dans la statistique publique française.
  • Pierre Bréchon (IEP de Grenoble /PACTE) : Le religieux dans les enquêtes quantitatives : ce que cela révèle sur le rapport des sociologues à l’objet «religion ».

Table ronde : Un objet évité ?

  • Corinne Rostaing (Université Lyon 2 / CMH) : Voir ou ne pas voir la religion : expérience de recherches en prison.
  • Anne Bossé et Elisabeth Pasquier (ENSA Nantes / LAUA) :Espace public, dignité, hospitalité, comment traiter du religieux sans le nommer.
  • Nicolas Commune (Université de Rouen / DySoLa) : Un objet tenu à distance : la place des soins spirituels dans les pratiques alternatives de santé.

12h-­‐13h30 : Déjeuner

Après midi (13h30 – 17h30)

Présidente :Florence Rochefort (CNRS / GSRL)

Table ronde : Itinéraires de recherche : la rencontre du religieux

  • Charles Soulié (Université Paris 8 / CESSP) : De la sociologie du monde académique à la sociologie des religions.
  • Eric Fassin (Université Paris 8 / IRIS-CRESPPA) : Comment se faire une religion sur le genre. Une sociologie pas très catholique.
  • Solenne Jouanneau (IEP de Strasbourg /SAGE) : De l’intérêt d’aborder le fait religieux à la lumière de questionnements non religieux.
  • André Grelon (EHESS / CMH) :Profession et religion :l’exemple des ingénieurs français.

La religion dans les champs de la sociologie

(Photo de Séverine Mathieu)

Danièle Hervieu-Léger, Mahamet Timéra, Florence Rochefort

  • Mahamet Timéra (Université Paris Diderot / URMIS) : Le religieux dans la sociologie des migrations :rencontre fortuite ou poids des héritages ?
  • Claire de Galembert (CNRS / ISP) :Faire entrer la religion dans l’analyse des politiques publiques : pour une approche renouvelée des recherches entre religion et politique.
  • Danièle Hervieu-­‐Léger (EHESS / CARE) :Sociologie des religions et sociologie rurale en miroir: genèses, proximités, croisements.
(Photo de Séverine Mathieu)

Mahamet Timéra, Florence Rochefort, Claire de Galembert

Conclusions :Philippe Portier (EPHE / GSRL)

Avec le soutien du GSRL (Groupe Sociétés Religions Laïcités, CNRS-EPHE), du CEIFR (Centre d’Etudes Interdisciplinaires des Faits Religieux, CNRS-EHESS), de l’URMIS (Unité de recherche « Migrations et société », CNRS-Université Paris Diderot-­IRD) et de l’IUF (Institut Universitaire de France).

Religions en Questions: Nathalie Luca, « Croire et en rêver »

JPEG - 40.5 ko

Y CROIRE ET EN RÊVER. Réussir dans le marketing relationnel de multiniveaux
Nathalie Luca

Dans les années 1960, aux États-Unis, des entrepreneurs chrétiens se sont élevés contre un capitalisme qu’ils jugeaient inhumain, et ont bâti des entreprises dont le mot d’ordre était la compassion : compassion vis-à-vis de la terre-mère saccagée pour des bénéfices immédiats, vis-à-vis de l’être humain exploité pour le bien-être de quelques-uns. Ils voulaient ramener les valeurs d’amour, de respect, d’entraide du christianisme au cœur de leur management, sans remettre en cause l’idée de profit. Le protestant américain n’a-t-il pas toujours vu dans la réussite le signe de l’élection divine ?

Le marketing relationnel de multiniveaux est né de cet idéal chrétien, avant de se répandre à travers le monde où il s’est transformé, délaissant parfois l’héritage protestant au profit d’autres idéaux – religieux ou non. Il est aujourd’hui en plein essor, bien que peu connu en France. Il s’agit d’un mode d’organisation de la vente directe qui permet aux vendeurs de recruter d’autres vendeurs et d’être en partie rémunérés par une commission sur les ventes des recrues. Des réseaux de distributeurs se forment de la sorte et se développent sur la scène internationale, en particulier dans les périodes de crises économiques.

Le multiniveau permet d’aborder bien des questions qui se posent à nos sociétés : construction des identités, mondialisation des échanges, transnationalisation des réseaux, engagement dans le monde entrepreneurial, liens entre le monde entrepreneurial et le religieux. Pour Nathalie Luca, il est une entrée surprenante et passionnante pour construire une anthropologie du Croire.

L’auteure

Nathalie Luca est anthropologue, directrice de recherche au CNRS. Elle est directrice adjointe du Centre d’Études Interdisciplinaires des Faits religieux (EHESS/CNRS) et corédactrice en chef des Archives de Sciences Sociales des Religions. Elle est notamment l’auteur de : Le salut par le foot. Une ethnologue chez un messie coréen (1997), Individus et pouvoirs face aux sectes (2008) et Les sectes (2011).

Table des Matières

Prologue
Introduction
- PREMIÈRE PARTIE
DU CAPITALISME DE LA COMPASSION AU MULTINIVEAU
I. De l’éthique protestante au capitalisme de la compassion : les débuts du multiniveau
II. Le multiniveau : un modèle capitaliste alternatif ?
III. Construire son réseau
IV : Le marketing relationnel et le New Age

- DEUXIÈME PARTIE
LE MULTINIVEAU A L’ECHELLE INTERNATIONALE
I. Les acteurs de la transnationalisation du multiniveau
II. Du rôle du pentecôtisme dans l’essor puis la remise en cause du multiniveau en Corée du Sud
III. De l’implantation du multiniveau en Haïti : l’histoire d’un échec
IV. Étapes de la professionnalisation du multiniveau en France : de l’ancrage religieux à l’ancrage sportif

- TROISIÈME PARTIE
CROIRE POUR MIEUX RÉUSSIR
I. Les congrès en multiplex
II. Quelques pistes d’analyse pour mieux comprendre la fonction des congrès
III. Un nouveau regard sur soi et sur les autres
IV. Le multiniveau : quelle vigilance ?
Conclusion

juin 2012 – 222 pages – ISBN : 978-2-296-99256-6 – Prix : 22.00 €

Commander l’ouvrage directement auprès de l’Harmattan

Religions en Questions: Erwan Dianteill, Danièle Hervieu-Léger, Isabelle Saint-Martin (dirs.), « La modernité rituelle »

Collection-DianteilletalLA MODERNITÉ RITUELLE – Rites politiques et religieux des sociétés modernes
Sous la direction de Erwan Dianteill, Danièle Hervieu-Leger, Isabelle Saint-Martin

Qu’advient-il du rite dans les sociétés modernes, alors que la ritualité est habituellement conçue comme un trait typique des sociétés traditionnelles ? Telle est la question que se posent les sociologues, les anthropologues et les historiens dont les contributions sont réunies ici. il s’agit à chaque fois de mettre l’accent sur les ritualités politiques et religieuses dans des contextes nationaux variés, en étudiant en particulier les innovations émergentes dans ces domaines.

Sommaire

Danièle HERVIEU-LEGER : Rites politiques et religieux des sociétés modernes

UN RITUEL DES SOCIETES DEMOCRATIQUES : LA CELEBRATION DES DEUILS PUBLICS

Grace DAVIE : Rituels royaux en Angleterre : deux enterrements et un jubilé

Alfonso PEREZ-AGOTE : Nationalisme basque radical : la prophétie et les rituels de deuil

Pierre-Yves BAUDOT : « In manus tuas… ». Les funérailles religieuses des présidents de la République en France (1877-1996)

RITUELS COMMUNAUTAIRES ENTRE POLITIQUE ET RELIGION

Paul ZAWADZKI : Rites politiques et malaise dans la temporalité

Sophie NIZARD : Mémoires incorporées : rites et pratiques alimentaires dans le judaïsme contemporain

Nikola TIETZE : Les pratiques rituelles dans l’islam en France et en Allemagne : entre enjeux identitaires et enjeux politiques

Jean-Marie LACROSSE : La Marche Blanche des Belges : une communion rituelle ?

Robert BENEDICTY : La fête religieuse comme lieu politique dans la société libanaise contemporaine

Françoise CHAMPION : De la désagrégation des rites dans les sociétés modernes

DES RITES BIEN A NOUS

Laurence HERAULT : La communion chrétienne et son apprentissage : un regard sur la « modernité » rituelle

Baptiste COULMONT : Les fiançailles catholiques : étude d’un « rite mou »

Martine GROSS : Baptêmes catholiques en contexte homoparental

Joël MORLET : Renouveau des funérailles catholiques ?

Salvatore ABBRUZZESE  : Derrière le rite : questions sur les rites religieux

RITUALISER LA MORT EN MODERNITE

Emmanuel HIRSCH : Rites d’hospitalité en chambre mortuaire

Mathieu de FRANCE : Un moment de communication silencieuse

Isabelle SAINT-MARTIN  : Art, espace et rite religieux en milieu hospitalier

Erwan DIANTEILL : Rock my sister ! Un rituel funéraire dans une Église noire américaine de la Nouvelle-Orléans

Michèle FELLOUS : Nouveaux rituels autour du Sida aux États-Unis

 

ISBN : 2-7475-7635-3 – décembre 2004 – 298 pages – 27,5 € – épuisé.

Trouver l’ouvrage dans le catalogue SUDOC