A propos Guillaume Roucoux

Doctorant à l'EPHE/Paris 8, membre des laboratoires GSRL/LabTop/CEFEG

Colloque « Rire et religions » en vidéos

Capture d’écran 2015-02-16 à 10.38.00Les enregistrements audio-visuels du dernier colloque de l’AFSR sur le thème « Rire et religions » sont disponibles sur le site d’Akadem, le campus numérique juif : découvrez les introductions au colloque et le premier panel « Rire de libération, rire de domination ».

Colloque « Rire et religions » dans La Vie

logoUn article paru dans La Vie à la suite de la contribution de Camille
Viennot lors du colloque organisé par l’AFSR en février dernier sur le thème « Rire et religions » : « Liberté d’expression et respect des croyances religieuses, le match » par Marie-Lucile Kubacki.

Colloque « Rire et religions » ouvert par Céline Béraud

Le temps de la recherche a été rattrapé par celui de l’événement, de l’événement tragique. Le thème de ce colloque a été discuté au sein de l’AFSR, il y a plus de 2 ans, et adopté il y a presqu’un an. Dans le contexte actuel, il suscite un intérêt particulier, comme en témoigne le grand nombre d’inscrits. On peut s’en féliciter car éclairer le débat social fait indéniablement partie des missions d’une association professionnelle comme la nôtre. Éclairer le débat social, cela signifie prendre du champ par rapport aux événements immédiats. Prendre du champ, c’est notamment désenclaver la perspective qui est celle du débat public et médiatique. Emmanuel Laurentin qui recevait Frederic Gugelot vendredi sur France Culture pointait le fait qu’une seule communication traite de l’humour arabo-musulman. On peut le regretter, comme les organisateurs eux-mêmes le regrettent (ils ont d’ailleurs au-delà des réponses à leur appel à communications tenter, en vain, auprès de different-e-s collègues de susciter des propositions d’interventions). Mais on peut a contrario se féliciter d’entendre aujourd’hui et demain des communications qui nous dégageront du contemporain et qui évoqueront d’autres traditions religieuses. Les religions ne font pas que condamner le rire. Elles ne sont pas uniquement des objets possibles de sarcasmes et de caricatures. Il existe aussi des fonctions religieuses du rire. C’est avec cette profondeur historique, avec la conscience des liens complexes que peuvent entretenir rire et religions, et dans une perspective pluridisciplinaire, que les échanges vont avoir lieu aujourd’hui et demain.

Céline Béraud, lundi 2 février 2015, mot d’ouverture au colloque « Rire et religions »

Séminaire « L’antisémitisme en France »

L’anti-judaïsme, ou le terme controversé propagé dans les années 1870 par Wilhelm Marr, l’antisémitisme, est l’une des plus complexes et souvent troublantes, formes de haine. Il couvre l’histoire, infecte des sociétés différentes, des mouvements religieux et philosophiques et même des civilisations. Au lendemain de la Shoah, certain-e-s soutiennent que l’antisémitisme illustre les limites des Lumières et de la modernité même. Des manifestations d’antisémitisme émergent dans de nombreux récits fondés sur des idéologies et sur des identités construites d’appartenance et d’altérité, comme la race et l’origine ethnique, les nationalismes et les anti-nationalismes. La série de séminaires proposés par l’ISGAP vise à explorer ce sujet dans un cadre interdisciplinaire, avec un large panel d’approches, de perspectives et de contextes régionaux. D’éminent-e-s spécialistes et chercheurs et chercheuses sont invité-e-s à présenter des communications dans un cadre informel.

L’Institut for the Study of Global Antisemitism and Policy (ISGAP), États-Unis, en coopération avec le Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL)/ CNRS-EPHE, Paris (France) lance une série de séminaires en 2014/2015 sur l’antisémitisme contemporain. Ces séminaires se déroulent dans les locaux du GSRL/ EPHE, 59-61 rue Pouchet, 75849 Paris Cedex 17 ou du EPHE, Bâtiment Le France : 190, avenue de France – 75013 Paris. Merci de réserver par mail : gunther.jikeli@isgap.org

 

Programme 2014-2015

Télécharger le programme provisoire pour l’année 2014-2015

mercredi, 3 décembre 2014, 14–17h : séminaire inaugural

Allocution de bienvenue et ouverture : Philippe Portier, Directeur GSRL, EPHE

Charles Asher Small, Directeur ISGAP, Koret Distinguished Scholar, Hoover Institution, Stanford University : « L’urgence de développer des études critiques sur l’antisémitisme contemporain ».

Keynote : Prof. Robert S. Wistrich, Université hébraïque de Jérusalem, Directeur Vidal Sassoon International Center for the Study of Antisemitism (SICSA) : « L’antisémitisme et les Juifs en France, 2014 : la fin d’une époque ».

Discutante : Claudine Attias-Donfut, Centre Edgar Morin, CNRS-EHESS.

Lieu : GSRL, 59-61 rue Pouchet, 75849 Paris

mercredi, 28 janvier, 18-19:30h : Daniel Sibony, écrivain, psychanalyste et professeur des universités : « L’énigme antisémite ». Discutante : Joëlle Allouche-Benayoun, GSRL/CNRS, Institut Élie Wiesel. Lieu : EPHE Salle 123, Bâtiment Le France, 190 av. de France, 75013 Paris

mercredi, 4 févr., 18-20h : Dr. Shalem Coulibaly, Senior Research Fellow ISGAP, New York : « Terrorisme acéphale, antisémitisme et Afro-Européens ». Discutante : Nicole Lapierre, Directrice de recherche émérite au CNRS, Centre Edgar Morin. Lieu : EPHE Salle 115, Bâtiment Le France, 190 av. de France, 75013 Paris

mardi, 10 février, 16-18h : Daniel Dayan, Institut Marcel Mauss, École des Hautes Études en Sciences Sociales) : « Antisémitisme et media ». Discutant : Paul Zawadzki, Université Paris I, GSRL. Lieu : GSRL, 59-61 rue Pouchet, 75849 Paris

jeudi, 12 février, 16-18h : Jean-Yves Camus, Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) : « L’antisémitisme de la nébuleuse militante autour de Dieudonné M’Bala M’Bala et d’Alain Soral ». Discutant : Marc Hecker, IFRI. Lieu : GSRL, 59-61 rue Pouchet, 75849 Paris

jeudi, 5 mars, 17-19h: L’antisémitisme dans les banlieues et les cités populaires: Didier Lapeyronnie, Paris-Sorbonne-Paris, CADIS (EHESS-CNRS); Iannis Roder, Mémorial de la Shoah, Collège Pierre de Geyter (Saint-Denis) . Discutante : Marie-Anne Matard-Bonucci, Professeure à Paris 8, membre de l’Institut universitaire de France. Lieu : GSRL, 59-61 rue Pouchet, 75849 Paris

vendredi, 6 mars, 14-16h : Georges-Elia Sarfati, Sorbonne-Paris, professeur des universités : « Le nouvel antisémitisme et les rythmes de l’information ». Discutant-e : à annoncer. Lieu : GSRL, 59-61 rue Pouchet, 75849 Paris

jeudi, 19 mars, 18-20h : Jacques Tarnero, chercheur à la Cité des sciences et de l’industrie (Paris) et documentariste français : « De la compassion pour les Juifs à la condamnation d’Israël ». Discutante : Rita Hermon-Belot, EHESS, CEIFR. Lieu : EPHE Salle 117, Bâtiment Le France, 190 av. de France, 75013 Paris

jeudi, 26 mars, 16-18h : Les sondages sur l’antisémitisme contemporain. Nonna Mayer, CEE, Sciences Po, CNRS : « Permanences et mutations des préjugés envers les juifs en France ». Dominique Reynié, Fondapol, Sciences Po : « L’antisémitisme dans l’opinion publique française ». Discutante : Martine Cohen, GSRL/CNRS. Lieu : GSRL, 59-61 rue Pouchet, 75849 Paris

jeudi, 9 avril, 14-16h : Robert Misrahi, philosophe, professeur émérite à l’Université de Paris I (Sorbonne) : « L’âme captive des antisémites et leur émancipation ». Discutant-e-s : Claudine Attias-Donfut, Centre Edgar Morin, CNRS-EHESS et Paul Zawadzki, Université Paris I, GSRL. Lieu : GSRL, 59-61 rue Pouchet, 75849 Paris

lundi, 13 avril, 18-20h : Gunther Jikeli, MMZ, GSRL, ISGAP: « L’antisémitisme chez les jeunes musulmans ». Discutant-e : à annoncer. Lieu : EPHE Salle 114, Bâtiment Le France, 190 av. de France, 75013 Paris

mardi, 14 avril, 14-16h : Paul Zawadzki, Université Paris I, GSRL : « Le saut dans la foi. Du vide vers le plein : dimensions des croyances fanatiques contemporaines ».  Discutant: Gérard Rabinovitch, Institut européen Emmanuel Levinas, CNRS, Université de Paris VII Denis Diderot. Lieu : GSRL, 59-61 rue Pouchet, 75849 Paris.

Président de séance et responsable scientifique : Gunther Jikeli, ISGAP, GSRL, MMZ, Daniel Sibony, écrivain, psychanalyste et professeur des universités.

Colloque « Homosexualité et traditions monothéistes »

colloque_homo_imageAvec le soutien de l’AFSR, se tiendra les 16 et 17 mars prochains un colloque sur le thème de « Homosexualité et traditions monothéistes », à l’Université Paris 8 Vincennes St Denis et l’EHESS, Paris.

 

On trouve, au sein des trois grands monothéismes, des mouvements, qui souhaitent reconsidérer la vision traditionnelle du genre et de la sexualité afin de pleinement inclure les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transsexuelles (LGBT). Ces mouvements sont apparus depuis plusieurs décennies dans le monde anglophone mais aussi, plus récemment, dans d’autres aires linguistiques et culturelles, dont la France. Ils cherchent à montrer le caractère légitime, d’un point de vue chrétien, juif ou musulman, d’une relecture de la tradition religieuse. Ce colloque propose un état des lieux de ces mouvements, des processus et ressources sur lesquels ils s’appuient ainsi que des résistances auxquelles ils se heurtent.

Programme

Télcharger le programme du colloque (en français)

16 mars 2015 – Université Paris 8

8h30 – 9h  Accueil des participants

9h – 9h 30 Introduction

9h30-11h35 Complexités institutionnelles : Tensions, variations et occasions de renouvellement

  • Laurent Lemoine (Université Catholique d’Angers) : « Qui suis-je pour juger ? » Pape François. Un avenir neuf et différent pour les personnes homosexuelles dans l’Église catholique est-il une gageure ?
  • Mark Chapman (Université d’Oxford) : Homosexual practice and the Anglican Communion: A Case Study in Post-Colonial Theology.
  • Charles Carter (Université de Bordeaux 3) : The Mormon Church and LGBT Issues: Stepping Forward and Holding on to Traditions.
  • Marina Zuccon (EHESS) : Les Églises luthériennes et réformées européennes et l’agenda homosexuel.
  • Anne-Laure Zwilling (CNRS/Université de Strasbourg) : Exégèse biblique et homosexualité dans les églises protestantes françaises

11h35 – 12h: Pause

12h – 12h50 Mariage des couples de même sexe (1)

  • Philippe Portier (EPHE/CNRS) : L’Église catholique et le mariage pour tous.
  • Gwendoline Malogne-Fer (EPHE/CNRS) : Les Églises protestantes face au « mariage pour tous ».

12h50-14h15 Déjeuner

14h15-15h05 Mariage des couples de même sexe (2)

  • Céline Béraud (Université de Caen) : Catholiques pratiquant-e-s et marié-e-s en couple de même sexe.
  • Rebecca Alpert (Temple University, Philadelphia) : Queering Marriage Rituals? Gay and Lesbian Jews and Homonormativity.

15h05 – 15h30 pause

15h30-16h45 Identités en dialogue / Identités en conflit

  • Andrew Yip (Université de Nottingham) : Transgression and Transformation: Some Sociological Reflections on Lesbian and Gay Activism within Monotheistic Traditions.
  • Corinne Fortier (Collège de France) : Transsexuels en islam et dans les pays musulmans.
  • Jean Zaganiaris (Ecole de Gouvernance et d’Économie de Rabat) : « Sexes, mensonges et littérature » : la place des homosexualités et des islamités dans les productions littéraires marocaines.

19h : diner avec intervenants et présidents de séance

17 mars 2015 – EHESS

9h-10h40h Inclusion et exclusion LGBT dans l’histoire religieuse de l’Occident

  • Didier Lett (Université Paris-Diderot) : « Le vice sodomite ». Christianisme et tolérance sociale au Moyen Âge ?
  • Jean-Pascal Gay (Université de Strasbourg) : De la mise en doctrine des actes homosexuels dans la théologie catholique moderne. Logique savante et réversibilité de la doctrine.
  • James Harding (Université d’Otago, Nouvelle-Zélande) : David & Jonathan: Male Friendship and Homosexuality: Soundings in Reception History
  • Chris Meredith (Université de Winchester) : Technologies of the Line: Sodom, City of Interpreters (Genesis 19).

10h40-11h15 Pause

11h15-12h30: Ressources des monothéismes pour l’inclusivité (1)

  • James Alison (auteur): The Spirit’s Moving Force: The Resources for Gay Transformation Internal to the Monotheisms and the Case of Catholicism.
  • Jill Hammer (Academy for Jewish Religion, Yonkers, New York): Queering the Torah: The Role of LGBT Midrash in claiming Revelation.
  • Steven Greenberg (National Jewish Center for Learning and Leadership, New York): Limping into the Light: Textual, Conceptual and Pragmatic Strategies for a Queer Orthodoxy.

12h30-14h30 Déjeuner

14h30- 15h30 Ressources des monothéismes pour l’inclusivité (2)

  • Delphine Horvilleur (Mouvement Juif Libéral de France) : C’est une abomination… Mais qu’est-ce qu’une abomination ?
  • David Jasper (Université de Glasgow): Jeremy Taylor’s Theology Viewed in the Context of the Contemporary Understandings of Homosexuality.

15h30-16h Pause

16h-17h15 Groupes et mouvements LGBT confessionnels

  • Mickael Durand (Sciences-Po) : Réconcilier christianisme et homosexualité. Histoire et pratiques de David et Jonathan, association d’homosexuel·le·s chrétien·ne·s.
  • Jean-François Brault (EHESS/EPHE) : Les stratégies sociales d’individus musulmans sexuellement minoritaires dans la France contemporaine.
  • Jean Vilbas (docteur en théologie) : Sacrements de l’hospitalité et rites accompagnateurs de vie: l’expérience liturgique des paroisses et des groupes inclusifs

 

Contacts

Colloque « Rire et religions » par Frédéric Gugelot dans l’émission La Fabrique de l’Histoire sur France Culture

(photo Céline Béraud) AFSR_FG

Frédéric Gugelot

Frédéric Gugelot, co-organisateur du colloque 2015 sur « Rire et religions », était ce matin l’invité d’Emmanuel Laurentin dans la Fabrique de l’Histoire sur France Culture. En cliquant sur le lien suivant, vous pourrez retrouver son intervention relative au colloque entre 26’15 et 35’46 : Actualité de l’Histoire: Colloque « Rire et religions »

Remise du Prix de thèse 2015

Deux jeunes collègues recevront cette année le prix de thèse AFSR.

Il s’agit de Mayyada Kheir pour Le vocabulaire de la laïcité de Guizot à Ferry (sous la dir. de Rita Hermon-Belot et de Philippe Boutry, EHESS, 2014) et de Sara Teinturier pour L’enseignement privé dans l’entre-deux-guerres (sous la dir. de Philippe Portier, Université de Rennes 1, 2013).

Il leur sera remis à l’occasion du pot de clôture du colloque, mardi 3 février 2015

Colloque 2015: Rire et religions

Colloque annuel de l’AFSR avec l’IEEL

organisé par Frédéric Gugelot et Paul Zawadzki

2 et 3 février 2015

Lundi 2 février : EHESS, amphithéâtre François Furet, 105 bd. Raspail, 75007 Paris
Mardi 3 février : Institut européen Emmanuel Levinas, 6 bis rue Michel Ange, 75016 Paris

Télécharger le bulletin d’inscription au colloque.

Télécharger le programme du colloque.

Depuis quelques années, les usages du rire font l’objet d’analyses renouvelées qu’il s’agisse des historiens ou des philosophes, des anthropologues, des ethnologues ou par exemple des  critiques littéraires. Tout se passe comme si son expérience, ses formes aussi bien que ses fonctions  se trouvaient aujourd’hui réinterrogées.

Cette multiplication des textes universitaires est souvent concomitante avec une actualité à forte charge émotionnelle et polémique, qu’il suffise de nommer l’affaire des « caricatures de Mahomet » ou encore les spectacles récents de Dieudonné. Mais au-delà de l’immédiateté, la question du rire engage probablement le travail d’une société sur elle-même, ouvrant des perspectives historiques et anthropologiques plus profondes. D’ailleurs, les textes sur le rire  jalonnent la modernité européenne, songeons ne serait ce qu’à Shaftesbury, Hutcheson, Baudelaire, Freud, Bergson, Jankelevitch, Berl, Kolakowski et tant d’autres. Dès les XVIIe-XVIIIe siècles, s’élaborent des oppositions (rire/fanatisme…) ou des distinctions entre différents types de rire (raillerie agressive/joyeuse hilarité…).

Ce colloque de l’AFSR noué autour du thème « Rire et religion »  se donne pour ambition de jeter un pont entre les analyses classiques et les tentatives récentes visant à cerner les enjeux politiques et moraux du rire dans les sociétés contemporaines. Sans doute insiste-t- on beaucoup aujourd’hui sur le rire  critique, « dérangeant » et  libérateur ou sur un rire « désacralisant ». En contrepoint, Hobbes nous rappelle pourtant aussi le rire de « supériorité ». Il est des rires de subversion  mais aussi des rires de la domination. Ainsi dans les controverses religieuses, le rire est aussi une arme. Plus largement, dans son ambivalence, le rire semble entretenir un lien avec la violence qu’il s’agisse de la domestiquer ou de l’exercer. Il est une arme contre le pouvoir, mais parfois aussi une arme du pouvoir.

Le titre « rire et religions » ne doit pas faire oublier la surcharge sémantique pesant sur le mot « rire ». Les auteurs des communications seront immanquablement confrontés à la nécessaire  problématisation du lien entre le rire et l’humour, le comique, et plus lointainement sans doute l’ironie ou encore l’enthousiasme, deux notions problématisées de manière contrastée  par les Lumières en même temps que celle d’humour.  Parmi les thèmes que l’AFSR aimerait  aborder à l’occasion de ce colloque, signalons de manière non exhaustive :

  • Rire et modernité religieuse ; rire et distance réflexive.
  • Rire et transgression ; rire et morale ; sacrilège, blasphème, tabous etc.
  • Rire et violence ; rire et persécution ; rire et controverse
  • Le rire dans les pratiques, cultes, rites religieux, rire et possession

LUNDI 2 FEVRIER 2015
9h Ouverture Pierre-Cyrille Hautcoeur, Président de l’EHESS
Mot de bienvenue par Céline Béraud, Présidente de l’AFSR
Introduction par Frédéric Gugelot (Univ. de Reims ; CéSoR) et Paul Zawadzki (Univ. Paris 1 ; GSRL ; IEEL)

9h30-12h30 : Le rire de libération, le rire de domination
Président : Heinz Wismann (EHESS)

  • Armand Abecassis (Univ. Michel de Montaigne-Bordeaux 3 ; IEEL) : « Le rire comme libération du tragique ».
  • Nicolas Martin-Granel, (Équipe Manuscrits francophones du Sud, ITEM-CNRS) : « Du rire apocalyptique au Congo ».
  • Éric Marty (Univ. Paris-Diderot/IUF) : « Genet, rire, sacré et domination ».

Débat-pause

  • Gérard Rabinovitch (CNRS ; IEEL) : « Humour n’est pas sarcasme ».
  • Paolo Luigi Branca (Université catholique de Milan): « L’humour arabo-islamique ».

12h30: Assemblée générale de l’AFSR

14h30-16h: Blasphèmes, caricatures, droit
Présidente : Rita Hermon Belot (EHESS, CéSoR)

  • Elie Guerrero (Univ. de Pau et des Pays de l’Adour) : « Laïcité et protection du sentiment religieux : la question de la répression pénale du blasphème en France ».
  • Camille Viennot (Univ. Paris Ouest-Nanterre) : « L’humour et les infractions de presse ».

Débat-pause

16h15-18h: Blasphèmes, caricatures, droit (suite)

  • Frédérique Dervieux – Isabelle Saint-Martin (EPHE, HISTARA) : « Le rire comme stratégie anticléricale à la fin du XIXe s ».
  • Laurent Bihl (Univ. Paris 1) : « Les caricatures antiprotestantes à la Belle Époque ».
  • Cátia Tuna (CEHR – UCP et Université de Lisbonne) : « Chanter, critiquer et rire: le Fado comme sarcasme anticlérical et ironie de l’univers dévotionnel catholique (1890 – 1910) ».

Débat

MARDI 3 FEVRIER 2015
9h30-11h: Rire à Sparte, Athènes ou Jérusalem
Président : Dominique Iogna-Prat (EHESS, CéSoR)

  • Avigail Ohali, (Univ. Paris 3) : « Le rire des sages. Affirmation de soi et auto dérision des rabbins de l’antiquité ».
  • Adrien Delahaye (Univ. de Caen, Centre Michel de Bouard) : « Rire encadré, rire débridé dans une société présumée austère. Le burlesque et le grotesque dans la culture visuelle des Spartiates ».
  • François Dingremont (EHESS) : « Le rire inextinguible des dieux homériques ».

Débat-pause

11h10-12h45: Ironies, parodies
Présidente : Séverine Mathieu (Univ. Lille 2 ; GSRL)

  • Jean Baumgarten (CNRS- CRH/EHESS) « Les jeux de Purim (Purim-Shpiln) : Rire et renversement parodique dans la société ashkénaze (XVIe -XVIIe siècles) ».
  • Andrzej Leder (IFiS-PAN ; IEEL) : « Du prêtre et du bouffon ».
  • Bruno Roche (Institut Claude Longeon, Saint-Étienne, IHPC – UMR 5037) : « Entre ironie et onirisme, les deux pôles du rire libertin ».

Déjeuner

14h-15h: Ironies, parodies (suite)

  • Marisa Ribeiro Soares (Univ. Paul Valéry Montpellier III, RIRRA 21) : « Le clown sacré, l’homme du contraire : transgression par le rire ».
  • Morvan Lallouet (Sciences Po) : « La prière-punk des Pussy Riots et la constitution d’un scandale dans la Russie contemporaine ».

15h30-17h30: Rires et rites
Présidente : Sophie Nizard (CéSoR)

  • Lionel Obadia (Univ. Lumière Lyon 2, LARHRA) : « Rires religieux et dans la religion : réflexions à partir d’un terrain himalayen (bouddhisme – chamanisme) ».
  • Nathalie Gauthard (Univ. de Nice-Sophia Antipolis, LIRCES) : « Atsara, le ‘maître-moqueur’ du bouddhisme tibétain ».
  • Alice Costa Macedo (Univ. de São Paulo) : « Rire et esprit dans les rituels de possessions afro-brésiliens ».

A l’issue du colloque, un pot réunira intervenants et participants à l’Institut européen Emmanuel Levinas. Il sera l’occasion de célébrer le prix de thèse de l’AFSR remis cette année à Sara Teinturier et Mayyada Kheir.

Avec le soutien du :

  • Centre d’Études et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHIC- EA 2616), Université de Reims Champagne-Ardenne, UFR LSH,
  • Centre d’études en Sciences sociales du Religieux (CéSoR-EHESS),
  • Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL-EPHE, UMR 8582) et de l’École des hautes études en sciences sociales.

Inscription : afsr@afsr.cnrs.fr – informations : www.afsr.cnrs.fr

Télécharger le bulletin d’inscription au colloque.

Conditions : entrée gratuite pour les membres de l’AFSR à jour de cotisation ;
pour les non-adhérents : 15 euros /étudiants et demandeurs d’emploi : 10 euros.