Parution : La messe est dite

Bon La messe est diteLa messe est dite

Le prêtre et la littérature d’inspiration catholique en France au XXe siècle,

Presses Universitaires de Rennes, « Interférences », 2015

Frédéric Gugelot

 

 

Cette étude retrace l’évolution de la littérature profane d’inspiration catholique, apparue à la fin du XIXe siècle. Frédéric Gugelot se concentre d’une part sur les écrivains catholiques qui aspirent à obtenir une vraie reconnaissance littéraire et, d’autre part, sur une nouvelle forme de fiction, le roman sacerdotal où un prêtre de papier est au coeur du drame. De cette façon, l’auteur montre que les enjeux spirituels, politiques, sociaux et littéraires sont ici inséparables.

Avec le concours de l’École des hautes études en sciences sociales-CeSoR et du CERHIC – EA 2616 de l’université de Reims-Champagne-Ardennes. 

Frédéric Gugelot (membre du bureau de l’AFSR) est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Reims. Ses travaux portent sur une histoire culturelle du religieux, en particulier sur les « marches intellectuelles » de l’Église, ces zones frontières de l’intelligence chrétienne par lesquelles les individus entrent, participent ou sortent de l’institution. Il a publié en 2010 La Conversion des intellectuels au catholicisme en France 1885-1935, CNRS Éditions et a participé à l’ouvrage dirigé par Bruno Dumons et Christian Sorrel, Le Catholicisme en chantiers, France XIXe-XXe siècles, paru en 2013 aux Presses universitaires de Rennes.

Sommaire:

Les deux veines de la littérature d’inspiration catholique (1885-1925)
Une littérature d’incarnation : le prêtre bernanosien. Communion, réversibilité des mérites et écrivain catholique (1925-1940)
Une littérature d’incarnation : Le prêtre de mission (1945-1955)
Dieu est mort ? Les derniers prêtres et la fin de l’écrivain catholique (1960-1980)

http://pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3747


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.