Religion et sécularisme au temps du coronavirus

Alors que de nombreux États cherchent à endiguer la pandémie du Covid‑19 en interdisant réunions publiques et activités collectives, les conséquences de telles interdictions sur le domaine du religieux suscitent des interrogations fondamentales relevant du droit, du sens social et de l’autonomie morale des individus. En effet, si l’épidémiologie ne distingue pas entre la promiscuité des corps dans une salle de classe, une réunion de travail, ou une assemblée religieuse, ces lieux ne sont pas moins investis, chacun, de systèmes de sens et de valeurs symboliques distincts.

Dans ce nouveau texte publié aux Presses Universitaires de Grenoble, Alexis Artaud de la Ferrière étudie les rapports entre religion et sécularisme en temps de pandémie.

Article en libre accès : https://www.pug.fr/produit/1821/9782706148798/religion-et-secularisme-au-temps-du-coronavirus