Archives par étiquette : religion

Colloque AFSR – Appel à communications

PARTIS POLITIQUES ET RELIGIONS (XXe-XXIe SIECLES)

Colloque AFSR – Paris 6–7 février 2017

APPEL À COMMUNICATIONS

Les interactions entre religion et partis politiques ont été étudiées selon diverses perspectives : l’origine religieuse des partis politiques sous l’angle du « clivage religion-Etat » en Europe occidentale ; les modalités de l’identification religieuse des partis « démocrates-chrétiens » ; les stratégies d’influence de l’Eglise sur diverses organisations politiques ; la constitution, les mobilisations, la rhétorique, les réseaux et les modes d’actions des partis islamistes dans le monde arabo-musulman ; la socialisation religieuse des militants des organisations politiques ; les déterminants religieux du vote ; les modes d’identification nationale et religieuse en Asie ; l’évolution du rôle des partis religieux en Israël ; l’émergence d’organisations politiques chrétiennes en Afrique Sub-Saharienne, etc.

La compréhension des interactions entre religion et partis politiques a donc largement intéressé la recherche. Cependant, certains aspects ont été négligés. Dans ce cadre, l’intérêt de ce colloque est triple.

D’abord, il entend dépasser les divisions géographiques habituelles pour nouer un dialogue entre les spécialistes d’aires culturelles différentes. Les recherches sur les partis islamistes, les organisations chrétiennes en Afrique Sub-Saharienne, les partis religieux en Israël, ou les partis démocrates-chrétiens européens restent le plus souvent cloisonnées. Ce colloque a pour objectif de favoriser les échanges entre spécialistes de diverses aires culturelles et de susciter ainsi des perspectives comparatives.

Ensuite, la littérature sur les interactions entre partis et religion prend le plus souvent pour point de départ l’organisation partisane. Relevant essentiellement de la science politique, la religion demeure souvent dans ces travaux une boîte noire. Ce colloque entend questionner ce qu’est exactement la religion lorsque celle-ci est mobilisée, plus ou moins explicitement, dans la sphère partisane.  Quels aspects de la religion sont pertinents pour saisir les comportements politiques et électoraux ? Peut-on parler de « rapport religieux » aux institutions politiques ? Les analyses des différents aspects de la socialisation religieuse, des conceptions de la « vérité » religieuse et ses éventuelles incompatibilités avec le principe de la souveraineté populaire, les dissonances entre croyances religieuses et mobilisations partisanes, les conversions de pratiques et rituels religieux dans la sphère politique, sont au cœur de nos préoccupations.

Ce colloque est enfin pensé comme une rencontre pluridisciplinaire qui permettra aux sociologues et anthropologues du fait religieux et aux politistes en prise avec la question de la religion de dégager des voies de renouvellement des articulations du religieux et du politique, sous l’angle de la formation et des dynamiques du champ partisan.

À cette fin, quatre axes de recherche seront privilégiés :

Continuer la lecture

Colloque « Rire et religions » en vidéos

Capture d’écran 2015-02-16 à 10.38.00Les enregistrements audio-visuels du dernier colloque de l’AFSR sur le thème « Rire et religions » sont disponibles sur le site d’Akadem, le campus numérique juif : découvrez les introductions au colloque et le premier panel « Rire de libération, rire de domination ».

Colloque « Rire et religions » dans La Vie

logoUn article paru dans La Vie à la suite de la contribution de Camille
Viennot lors du colloque organisé par l’AFSR en février dernier sur le thème « Rire et religions » : « Liberté d’expression et respect des croyances religieuses, le match » par Marie-Lucile Kubacki.

Colloque « Rire et religions » ouvert par Céline Béraud

Le temps de la recherche a été rattrapé par celui de l’événement, de l’événement tragique. Le thème de ce colloque a été discuté au sein de l’AFSR, il y a plus de 2 ans, et adopté il y a presqu’un an. Dans le contexte actuel, il suscite un intérêt particulier, comme en témoigne le grand nombre d’inscrits. On peut s’en féliciter car éclairer le débat social fait indéniablement partie des missions d’une association professionnelle comme la nôtre. Éclairer le débat social, cela signifie prendre du champ par rapport aux événements immédiats. Prendre du champ, c’est notamment désenclaver la perspective qui est celle du débat public et médiatique. Emmanuel Laurentin qui recevait Frederic Gugelot vendredi sur France Culture pointait le fait qu’une seule communication traite de l’humour arabo-musulman. On peut le regretter, comme les organisateurs eux-mêmes le regrettent (ils ont d’ailleurs au-delà des réponses à leur appel à communications tenter, en vain, auprès de different-e-s collègues de susciter des propositions d’interventions). Mais on peut a contrario se féliciter d’entendre aujourd’hui et demain des communications qui nous dégageront du contemporain et qui évoqueront d’autres traditions religieuses. Les religions ne font pas que condamner le rire. Elles ne sont pas uniquement des objets possibles de sarcasmes et de caricatures. Il existe aussi des fonctions religieuses du rire. C’est avec cette profondeur historique, avec la conscience des liens complexes que peuvent entretenir rire et religions, et dans une perspective pluridisciplinaire, que les échanges vont avoir lieu aujourd’hui et demain.

Céline Béraud, lundi 2 février 2015, mot d’ouverture au colloque « Rire et religions »