Archives de catégorie : Lire en SSR

Lire en SSR: Giovanni Careri, « La torpeur des Ancêtres »

En association avec les Cercles de formation de l’EHESS et les éditions de l’EHESS, a été organisée le 7 mai 2014 une séance de Lire en Sciences Sociales des Religions autour de l’ouvrage de Giovanni Careri, La torpeur des Ancêtres. Juifs et chrétiens dans la chapelle Sixtine (Paris, Ed. de l’EHESS, 2013), avec pour discutant-e-s Emanuele Coccia, Danièle Hervieu-Léger et Isabelle Saint-Martin.
Une vidéo de la séance est disponible en cliquant sur le lien suivant :
https://www.canal-u.tv/video/ehess/1_juifs_et_chretiens_dans_la_chapelle_sixtine.14943

Lire en SSR: Jocelyne Dakhlia, Bernard Vincent, « Les musulmans dans l’histoire de l’Europe, une intégration invisible »

L’AFSR vous invite à la prochaine séance de « Lire en Sciences Sociales des Religions »

Autour du livre :

Les musulmans dans l’histoire de l’Europe : Tome 1, Une intégration invisible.

Avec leurs auteurs :
- Jocelyne Dakhlia, Directrice d’études à l’EHESS, historienne, spécialiste du Maghreb
- Bernard Vincent, Directeur d’études à l’EHESS, ancien directeur du Centre de recherches historiques, historien du monde hispanique

Lundi 16 janvier 2012, de 15h à 17h, EHESS, 105 bd Raspail, Paris, Salle 7

Un musulman peut-il être européen ? Cette interrogation, qui n’a été formulée explicitement qu’avec l’irruption sur la scène politique du débat sur l’entrée de la Turquie dans l’Europe, se posait déjà au Moyen Âge et à l’époque moderne. Pourtant, un préjugé tenace voudrait que les musulmans aient été quasiment absents d’Europe jusqu’au XIXe siècle, les flux de circulation ou d’immigration étant tous tributaires de la colonisation. Opposant des arguments scientifiques à ces idées reçues, les études réunies ici démontrent, qu’au contraire, des musulmans ont été intégrés par milliers aux sociétés d’Europe occidentale, mais que ce fait est passé inaperçu. Cette invisibilité nous apprend que, loin d’être contemporaines, la question de la présence de l’islam dans l’espace public et celle de la pratique du culte musulman sont anciennes et enfouies. Ce premier volume d’une vaste enquête sur l’histoire de la présence musulmane en Europe a l’ambition d’expliquer pourquoi cette réalité est restée ignorée et à quelles difficultés on se heurte à vouloir définir un « musulman » dans un contexte européen, ce qui, aujourd’hui comme hier, pose des problèmes éthiques et politiques forts.

Table des matières
- MUSULMANS EN EUROPE : UN PREMIER ETAT DES LIEUX
Turcs et turqueries à la cour de Catherine de Médicis
Invisibles dans la banalité et le mépris ? Les musulmans à Vienne des années 1660 à la fin du XVIIIe siècle
A la recherche d’un groupe invisible : les gens d’Islam dans la France du XVIIIe siècle
- RECONSTRUIRE LA PRESENCE MUSULMANE : UNE TENTATIVE HISTORIOGRAPHIQUE
Musulmans en France et Grande-Bretagne à l’époque moderne : exemplaires et invisibles
- LES MUSULMANS AU PRISME DE L’EUROPE : POUR UNE LECTURE DYNAMIQUE
Asymétries méditerranéennes ; présence et circulation de marchands entre Alger, Tunis et Marseille
Les derniers esclaves domestiques ; entre Ferrare, Venise et Mantoue (XVe-XVIe siècle)
Etre esclave et musulman en Espagne au temps de l’éradication des « mauvaises sectes »

octobre 2011 / Format : 240 mm x 155 mm / 656 pages / EAN13 : 9782226208934 / Prix : 29.00 €

Lire en SSR: « Pluralité et coexistence religieuse dans l’histoire de l’Europe moderne : renouveau des approches, redéfinition des objets »

L’AFSR, avec le soutien du CEIFR, vous invite à la prochaine séance de « Lire en sciences sociales des religions » sur le thème “Pluralité et coexistence religieuse dans l’histoire de l’Europe moderne : renouveau des approches, redéfinition des objets” .

Cette séance aura lieu le mercredi 8 juin 2011 de 10h à 13h salle 7, EHESS, 105 Bd Raspail, Paris. Cette séance sera animée par Rita Hermon-Belot.

L’AFSR veut se faire l’écho d’une évolution marquante des études historiques concernant la pluralité religieuse et les conditions dans lesquelles celle-ci été vécue au sein d’une Europe longtemps largement chrétienne. Les quatre ouvrages qui seront présentés convergent dans leur détermination, et leur réussite, à rompre avec l’alternative binaire, – paix ou guerre entre les groupes définis par l’appartenance religieuse -, pour faire apparaître toute une palette de relations intermédiaires déclinées sur des registres divers et simultanés. Les catégories servant traditionnellement à décrire ces rapports s’en trouvent considérablement modifiées, celle d’abord de la frontière, mais également celles de la tradition et de l’identité. Ces travaux bousculent donc nombre de vérités installées et ils le font en offrant des ouvertures méthodologiques très suggestives. C’est dire à quel point leur incidence concerne toutes les disciplines des sciences sociales s’intéressant au religieux.

Quatre invités, auteurs ou co-auteurs de ces ouvrages seront présents et discuteront donc cette thématique.

- Christophe Duhamelle, DE à l’EHESS, CRH-CARE auteur de La frontière au village. Une identité catholique allemande au temps des Lumières, Paris, Editions de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et co-directeur avec Philippe Büttgen (dir.) de Religion ou confession ? Un bilan franco-allemand (XVIe-XVIIIe siècle), Paris, Editions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2010.

- Keith P. Luria, chercheur américain (prof à la North Carolina State University) présent pour 6 mois à Paris, auteur de Sacred Boundaries : Religious Coexistence and Conflict in Early Modern France 2005.

- David Do Paço et Mathilde Monge, jeunes chercheurs et co-auteurs de Religions dans la ville – Ressort et stratégies de coexistence dans l’Europe des XVIe-XVIIIe, Rennes, PUR, 2010.

L’accent sera mis sur les aspects historiographiques et méthodologiques : quelles sont les questions que se posent les historiens concernant la construction des frontières, des appartenances et des identités territoriales et confessionnelles à l’époque moderne et avec quelles méthodes, ils essaient d’y répondre.

Pour télécharger les couvertures et tables des matières des ouvrages présentés, cliquez ici.

Lire en SSR: Françoise Champion, « Les Laïcités européennes au miroir du cas britannique »

Le Mercredi 6 juin 2007, de 9 h 30 à 12 h 30

« Les Laïcités européennes au miroir du cas britannique ». Rencontre autour de l’ouvrage de Françoise Champion, publié aux Presses Universitaires de Rennes (2006).

La laïcité n’est pas réductible à son modèle français. Désormais, les sociétés ouest-européennes sont toutes –ou presque- des sociétés laïques au sens large. En témoignent d’évidence aujourd’hui leurs volontés convergentes d’instituer le biologique humain hors de tout garant religieux ou d’un ordre naturel.

L’émergence d’une nouvelle question de la laïcité est liée à une affirmation religieuse des populations issues de l’immigration. Il s’agit là d’une histoire totalement inédite qu’il faut délier de celle de la laïcisation et de la sécularisation de ces sociétés.

Deux chercheurs introduiront la discussion avec l’auteur et avec le public : Jean Baubérot, Directeur d’études à l’EPHE, Danièle Hervieu-Léger, Présidente de l’EHESS.

La rencontre se déroulera sur le Site Pouchet du CNRS (Salle de conférences)
AFSR : Site Pouchet : 59-61 Rue Pouchet (Paris 17°)
M° Brochant ou Guy Moquet, ou Bus 66 (arrêt Jonquière)